Accueil
»
Publications
»
Actualité du Québec
»
Les PME doivent faire face à l'incertitude de la 4e vague avec un endettement toujours aussi lourd à porter
Populaire

Les PME doivent faire face à l'incertitude de la 4e vague avec un endettement toujours aussi lourd à porter

Les dettes des PME n'ont pas diminué depuis le début de l'année selon un nouveau rapport publié par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

Les PME doivent faire face à l'incertitude de la 4e vague avec un endettement toujours aussi lourd à porter
MONTRÉAL, le 31 août 2021 /CNW/ - En effet, les PME ont accumulé une dette moyenne de près de 170 000 $ en raison de la COVID-19. Par ailleurs, dans le secteur de l'hébergement et de la restauration, l'un des plus touchés par les restrictions, la dette moyenne s'élève à 333 174 $.

« Bien que la dette moyenne globale accumulée à cause de la COVID-19 soit relativement stable depuis six mois, son remboursement sera le prochain défi majeur des PME alors qu'elles doivent encore faire face à plusieurs difficultés : revenus insuffisants, capacité d'accueil limitée et incertitude générale alors que l'automne et l'hiver sont à nos portes », souligne François Vincent, vice-président à la FCEI.

Selon les dernières estimations de la FCEI, l'endettement total des PME du pays en raison de la COVID-19 se chiffre à 139 milliards de dollars, soit une augmentation de 4 milliards depuis l'estimation de février 2021.

De plus, 76 % des propriétaires de PME qui ont contracté des dettes prévoient qu'il leur faudra plus d'un an pour les rembourser. Dans le secteur de l'hébergement et de la restauration, ce chiffre passe à 87 %. La majorité d'entre eux estiment qu'il leur faudra plus de deux ans pour les rembourser et le quart d'entre eux craignent de ne jamais pouvoir les régler.

« Si l'on analyse les données en détail, on peut dégager deux tendances divergentes entre les PME qui ont subi les confinements et celles qui sont restées ouvertes. Nous avons reçu de très nombreux témoignages de membres qui n'ont pas été en mesure de commencer à rembourser leur dette, laquelle semble impossible à régler à cause de l'augmentation des frais d'exploitation et des revenus inférieurs à la normale », fait remarquer Simon Gaudreault, vice-président de la recherche nationale à la FCEI.

Comme seulement 39 % des PME enregistrent des revenus normaux, la FCEI demande aux gouvernements d'adopter les mesures suivantes afin d'éviter que les entreprises s'endettent encore plus :

- Mettre en place un plan « Restons ouverts » afin d'éviter que les entreprises soient confrontées à d'autres confinements et fermetures.

- Maintenir les programmes de soutien pour la COVID-19 et les taux de subvention actuels jusqu'à la réouverture complète de l'économie et de nos frontières, et jusqu'à ce que les petites entreprises puissent à nouveau servir leurs clients en personne.

- Prolonger le délai de remboursement du prêt du Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) jusqu'au 31 décembre 2024 afin qu'elles aient toutes la possibilité d'enregistrer des revenus normaux.

- Accorder des aides financières supplémentaires aux PME par l'intermédiaire de programmes de subvention provinciaux.

« C'est le moment maintenant, avec les élections fédérales, d'entendre les partis politiques préciser leur engagement à l'égard des priorités des PME. Sans le maintien des programmes d'aide et la possibilité de réaliser des ventes normalement, les propriétaires de PME continueront d'être minés par l'incertitude entourant leur capacité à rembourser leurs dettes et la survie même de leur projet d'entreprise », conclut François Vincent.

En vue des élections, les propriétaires de PME peuvent maintenant signer la pétition de la FCEI pour demander aux chefs des partis politiques fédéraux d'ajouter des mesures de relance économique dans leurs plateformes électorales.

Sources des données FCEI

Les données présentées sont les résultats de deux sondages récents réalisés par la FCEI :

- Les données pour le sondage du mois d'août sont les résultats préliminaires du sondage en ligne de la FCEI, Votre voix - août 2021, mené du 5 août au 10 août et qui a suscité 2 878 réponses. À titre de comparaison, pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d'erreur serait de plus ou moins 1,8 %, 19 fois sur 20.

- Les données pour le sondage du mois de mai sont les résultats finaux du sondage en ligne de la FCEI, Votre voix - mai 2021, mené du 6 au 31 mai et qui a suscité 5 361 réponses. À titre de comparaison, pour un échantillon probabiliste ayant un nombre égal de répondants, la marge d'erreur serait de plus ou moins 1,3 %, 19 fois sur 20.

Ressources et références
SportMon Index

Date de parution : 2021-08-31

Nombre de consultations depuis la parution : 6480

Publié par : Mon Index

Entreprises qui pourraient vous intéresser

• •  Affichez votre service ici  • •
Raquettes GV
Wendake
Zenit Longboard
Montréal
Vélo Vision
Drummondville
Jukado équipement d'arts martiaux
Montréal
Tenniszon
Montreal

Catégorie liée à cette publication

Commerces, magasins » Sport
Suivez-nousOuvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez-nous sur Facebook pour suivre les entreprises d'ici et l'actualité québécoise. Suivez Mon Index sur Facebook
Le répertoire Un répertoire québécois pour trouver des services et des entreprises au Québec. Le répertoire
Mon profil entreprise Inscrivez une ou plusieurs entreprises à Mon Index, l'annuaire commercial du Québec. Mon profil entreprise