Accueil
»
Publications
»
Actualité du Québec
»
Movember encourage les hommes à ne pas laisser la pandémie empêcher des conversations vitales en ce mois de la sensibilisation au cancer testiculaire

Movember encourage les hommes à ne pas laisser la pandémie empêcher des conversations vitales en ce mois de la sensibilisation au cancer testiculaire

L'organisation caritative s'associe à l'espoir olympique Grant O'Gorman pour partager un important message de sensibilisation.

Movember encourage les hommes à ne pas laisser la pandémie empêcher des conversations vitales en ce mois de la sensibilisation au cancer testiculaire
TORONTO, le 14 avril 2021 /CNW/ - Noix. Couilles. Gonades. Gosses. Testicules. Avril est le Mois de la Sensibilisation au Cancer Testiculaire, et l'organisme de bienfaisance pour la santé masculine Movember, rappelle aux hommes de prendre du temps pour eux et d'apprendre à « Connaitre leurs gosses ». Cette année, la campagne de sensibilisation est plus importante que jamais. Avec la pandémie mondiale de la COVID-19 qui fait rage, Movember encourage les hommes - en particulier les jeunes hommes à ne pas laisser les bouleversements causés par la pandémie remettre à plus tard des conversations qui pourraient être vitales s'ils sentent que quelque chose ne va pas.

Le cancer testiculaire continue d'être le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les jeunes hommes, et on estime que plus de 1 100 hommes canadiens ont reçu un diagnostic de cancer testiculaire en 2020. Le cancer testiculaire est relativement rare, mais il affecte de manière disproportionnée les hommes plus jeunes. Des délais dans le diagnostic peuvent conduire à des stades plus avancés, menant à plus de traitements et plus d'effets secondaires à long terme. Alors que l'issue pour les hommes atteints d'un cancer testiculaire se révèle souvent positive, une détection précoce est essentielle. Pourtant, une étude mondiale portant sur plus de 2500 hommes a démontré que plus de la moitié des personnes à risque (18 à 35 ans) ne savaient pas comment effectuer un auto-examen de leurs testicules. Et bien que la COVID-19 n'ait pas d'incidence sur les réalités du cancer testiculaire, elle peut très bien avoir un impact sur la disposition des hommes à vouloir en parler à un membre de leur famille ou à un médecin s'ils sentent que quelque chose ne va pas - une conversation essentielle à la détection précoce et à la survie.

« La COVID-19 a eu un impact sur presque tous les éléments de nos vies, comprenant le report des chirurgies électives et la perception de soins de santé moins accessibles. Nous avons certainement constaté des retards dans le diagnostic du cancer testiculaire. De plus en plus d'hommes présentent des tumeurs plus grosses et de stades plus avancés -ce qui mène à plus de traitements tels que la chimiothérapie, la radiothérapie ou une intervention chirurgicale majeure », déclare le Dr Robert Hamilton, urologue-oncologue au Centre de Cancer de l'hôpital Princess Margaret et président du Comité Directeur de la Recherche du Plan d'Action Global 5 de Movember. « Il est plus important que jamais que les hommes soient conscients des risques associés au cancer testiculaire, de la nécessité de faire un auto-examen et - si quelque chose ne va pas - de l'importance de consulter immédiatement un médecin. La COVID-19 est peut-être en ce moment le sujet dominant dans nos vies, mais cela ne signifie pas que les diagnostics de cancer testiculaire sont moins importants. »

Movember investit activement dans la recherche et des programmes sur le cancer testiculaire depuis 2013, s'efforçant de sensibiliser et d'encourager les hommes à prendre leur santé en main. Dans une récente enquête de l'organisation, qui analysait les comportements en matière de santé des hommes qui participent à Movember par rapport à ceux de la population générale, les participants à Movember étaient deux fois plus susceptibles d'effectuer un auto-examen de leurs testicules que la population générale (70,7% contre 28,8%). Les participants à Movember étaient également quatre fois plus susceptibles de parler à quelqu'un de leur risque de cancer testiculaire (22,2% contre seulement 5,1%).

« Le cancer testiculaire est le diagnostic de cancer le plus courant chez les jeunes hommes, mais s'il est détecté tôt et traité efficacement, les taux de survie peuvent être très élevés », déclare Sam Gledhill, Directeur Mondial du Cancer Testiculaire chez Movember. « Si vous êtes un homme dans la vingtaine ou la trentaine, vous devriez apprendre à connaitre vos testicules. À quoi ils ressemblent, comment ils devraient être et ce qui est normal pour vous de ce côté-là. Si vous avez des inquiétudes ou remarquez des changements, ne paniquez pas, mais consultez un médecin ».

L'ambassadeur de Movember Canada, joueur de volleyball et espoir olympique canadien Grant O'Gorman est devenu un important défenseur, parlant de son propre diagnostic de cancer testiculaire et encourageant les autres à connaitre ce qui est normal et ce qui ne l'est pas.

« En tant que jeune homme, et en particulier en tant qu'athlète professionnel, je n'aurais jamais pensé que je serais confronté à un diagnostic de cancer à seulement 26 ans. Donc, quand j'ai reçu un diagnostic de cancer testiculaire au début de 2020, ce personnage de 'superman' que j'avais porté si longtemps s'est rapidement effondré », dit O'Gorman. « En général, nous les hommes, ne donnons pas souvent la priorité à notre santé. Les jeunes hommes en particulier, nous pensons que nous sommes invincibles. Mais le cancer ne fait pas de discrimination. Le cancer testiculaire est une maladie qui affecte de manière disproportionnée les jeunes hommes et plus il y a d'hommes qui reconnaissent l'importance de faire leur auto-examen régulièrement - aussi embarrassant que cela puisse être - plus nous avons de chances de continuer à voir augmenter le taux de survie pour cette maladie. "

Le cancer testiculaire peut se présenter sous la forme d'une bosse ou d'une douleur, d'une augmentation de la taille ou d'un changement dans la sensation d'un testicule - mais ces symptômes peuvent être vagues et peuvent ne pas être les mêmes pour tout le monde. La bonne nouvelle est que c'est aussi simple que d'ajouter un auto-examen à votre routine habituelle, et la douche est l'endroit idéal pour commencer. Environ une fois par mois, les hommes devraient soigneusement et délicatement rouler un testicule à la fois entre leur pouce et leurs doigts.

Avril, c'est #Connaitrevosgosses pour le Mois de la Sensibilisation au Cancer Testiculaire. Vous pouvez en savoir plus sur Movember.com/fr.

À Propos de Movember : Movember est le principal organisme philanthropique dédié à changer la face de la santé masculine à l'échelle mondiale, concentré sur la santé mentale et la prévention du suicide, le cancer de la prostate et le cancer testiculaire. L'organisme de bienfaisance récolte des fonds pour offrir des programmes de recherche et de soutien novateurs et révolutionnaires qui permettent aux hommes de vivre plus heureux, en meilleure santé et plus longtemps. Engagés à briser le statu quo, des millions de gens se sont joints au mouvement, aidant à financer plus de 1 250 projets à travers le monde. En plus de s'attaquer aux principaux problèmes de santé auxquels sont confrontés les hommes, Movember s'efforce d'encourager les hommes à rester en bonne santé dans tous les domaines de leur vie, en mettant l'accent sur rester socialement connectés et­­­­­­ être plus ouverts à parler de leur santé et des moments marquants dans leur vie. La vision de l'organisme de bienfaisance est d'exercer un impact durable sur la santé masculine. Pour faire un don ou en savoir plus, veuillez visiter ca.movember.com/fr.

Ressources et références
Organismes, fondations, coopérativesMon Index

Date de parution : 2021-04-14

Nombre de consultations depuis la parution : 5236

Publié par : Mon Index

Entreprises qui pourraient vous intéresser

• •  Affichez votre service ici  • •
Un héritage à partager Québec
WEB
Eurêko!
Chicoutimi
CFIQ
Montréal
Fiche complétée à 100%
Aubin & Desbiens Notaires
Québec
Notaire en droit immobilier et en droit des personnes à Québec. Fondé en 1989 par le notaire Réjean Desbiens, bien établi dans la région de Québec, l'étude notariale Aubin & Desbiens a été transmise en 2012 à Me Jean-Philippe Aubin.
Pierre Roy & Associés Syndic - Brossard
Brossard

Catégorie liée à cette publication

Finance, affaires » Organismes, fondations, coopératives
Suivez-nousOuvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez-nous sur Facebook pour suivre les entreprises d'ici et l'actualité québécoise. Suivez Mon Index sur Facebook
Le répertoire Un répertoire québécois pour trouver des services et des entreprises au Québec. Le répertoire
Mon profil entreprise Inscrivez une ou plusieurs entreprises à Mon Index, l'annuaire commercial du Québec. Mon profil entreprise